refuge du goûter

Que va devenir l’ancien refuge du Goûter ?

Juin 2013, le nouveau Refuge du Goûter ouvrait ses portes. Situé sur la voie normale d’ascension du Mont Blanc, il remplaçait l’ancien Refuge du Goûter situé quelques centaines de mètres plus loin.

Après 3 ans de chantier, le refuge flambant neuf attirait de nombreux journalistes. A cette époque-là, l’avenir de l’ancien refuge de 1960 est tout tracé. Il sera démoli.

Refuge du gouter
Nouveau Refuge

Les premières semaines d’exploitation du nouveau bâtiment sont difficiles. Et pour cause, dans un édifice installé à près de 4000 mètres d’altitude, tout est compliqué. Ventilation, toilettes, chaufferie,… Il n’en faut pas plus pour que le maire de St Gervais (les refuges se trouvent sur cette commune) s’engouffre dans la brèche.
Très vite, il refuse de signer le permis de démolir l’ancien refuge en vue de le conserver. La Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM) ne veut rien lâcher. Elle a obtenu l’autorisation de construire le nouveau en site classé à condition de démonter l’ancien. Une procédure judiciaire s’engage devant le tribunal administratif.

En 2014, la Ministre de l’Ecologie de l’époque, Ségolène Royal, inaugure officiellement le refuge. Elle écoute M. Peillex, maire de St Gervais, lui vanter les mérites d’une conservation de l’ancien refuge. Il est question de sécurité pour les résidents du nouveau refuge et de respect de l’environnement en évitant les rotations d’hélicoptères nécessaires à la démolition.
Quelques places en plus pourrait également réduire les problématiques de fréquentation sauvage que connaît le site. L’idée fait son chemin.

Coup de théâtre en juin 2015.

Sur le Mont Lachat, également sur la commune de St Gervais, une ancienne soufflerie militaire doit être démontée. Le Préfet annonce, au nom de la Ministre, que si ce démontage est réalisé, il ne sera plus nécessaire de démonter l’ancien Refuge du Goûter. Une forme de troc en quelques sortes.
Les poursuites judiciaires engagées par la FFCAM sont oubliées.

Les travaux doivent être engagés à l’automne 2017 pour une réouverture à l’été 2018. 30 couchages seront proposés ainsi qu’un local pour du matériel de secours (PGHM) et pour des missions scientifiques (IFREMMONT).
Ce n’est plus la FFCAM qui gère mais la Mairie de St Gervais qui cherche désormais à trouver un gestionnaire. Une concession de 2 ans pour qui voudra bien gérer ce refuge. Et qui aura 300,000 € à débourser pour signer le contrat de concession.

Avec une période de gardiennage du 20 mai à fin septembre, le Refuge comptera 133 journées d’exploitation (on ne parle pas du mauvais temps et des journées désertes).
A 30 couchages maximum par jour et des tarifs sensiblement comparables à ceux du nouveau refuge : 60 € la nuit (50 pour les guides), le refuge peut espérer atteindre quelques 220,000 € de chiffre d’affaires sur les seules nuitées.
S’ajouteront la restauration (au nouveau Refuge, le petit-dej est vendu 16 €) et les boissons. Alors, intéressés ? Dommage, l’appel à candidatures est désormais terminé.

Rendez-vous à l’été 2018 pour visiter cet ancien refuge, devenu nouveau. Bref, un nouvel ancien refuge du Goûter.

 

Pour réserver votre nuit au Goûter, c’est ici : Réservation en ligne.

L’illustration de l’article est le refuge du Goûter de 1906, bien avant le dit “ancien refuge” de 1960.

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *