montagne altitude default

Dans 5 mois, les Jeux Olympiques d’Hiver Pékin 2022 !

Compte à rebours avant les prochains Jeux Olympiques d’Hiver qui se tiendront en février 2022 à Pékin (Chine) et dans sa région.

Les Jeux d’été ont été décalés d’un an à cause de la pandémie. Résultat, les épreuves sont tout juste terminées à Tokyo que les projecteurs commencent à se tourner vers Pékin. La capitale chinoise accueillera les 24èmes Jeux Olympiques d’Hiver dès le 4 février 2022. Elle sera alors la première ville au monde à avoir accueilli les Jeux en été (2008), comme en hiver. La plupart des sites sont prêts. Ceux qui sont encore en travaux (comme le Stade Olympique de Pékin) seront livrés en octobre, confirmait l’Organisation des Jeux il y a quelques semaines. La voie de train à grande vitesse et une autoroute ont été mis à service en Juin. La télécabine reliant le Village Olympique de Yanqing aux sites de compétition a également été livrée. Les infrastructures temporaires seront prêtes en fin d’année.

Jeux d’Hiver 2022 : La majorité des épreuves à plus de 90km de Pékin

Près d’un tiers des 109 épreuves se tiendront dans les sites olympiques de la ville de Pékin. Tout le reste, notamment le ski et le snowboard, aura lieu sur un des sites de montagne situés pour la plupart entre 90 et 180km de route de la capitale. Le snowboard et le ski acrobatique, eux, éliront domicile encore plus loin du Stade Olympique. A Genting, une station située à presque 1.700 mètres d’altitude mais à 260 kilomètres de Pékin. Un des rares sites de ces jeux habitués à recevoir de la neige naturelle. La plupart des sites sont situés dans des zones où seule la neige de culture permettra de tenir les compétitions. A l’image de Yanqing et de ses pistes sans neige.

Boycott ou pas boycott ?

Si la possibilité d’un boycott par les athlètes semble s’éloigner, il n’en va pas de même des invités de marque… Les Jeux pourraient bien être très peu fréquentés par les politiques et diplomates du monde entier. Après plusieurs appels au boycott notamment outre-Atlantique, le Parlement Européen avait pris une position similaire pendant l’été. Encourageant ses Etats membres à « refuser l’invitation de représentants gouvernementaux et de diplomates à assister aux » Jeux. Ces protestations visent à manifester l’intérêt de la communauté internationale au sujet des atteintes aux droits de l’homme à Hong-Kong, au Tibet et au Xinjiang. Les « tentatives de perturber, d’entraver et de saboter la préparation et la tenue des Jeux olympiques d’hiver de Pékin pour des motifs politiques sont extrêmement irresponsables et ne feront que nuire aux intérêts des athlètes de tous les pays et à la cause olympique internationale » a rappelé un porte-parole des autorités chinoises.

Illustration © DR

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *