Piolets d'Or 2018

Piolets d’Or 2018 : trois ascensions distinguées

La cérémonie des Piolets d’Or 2018 , sorte d’Oscars de l’Alpinisme, se tiendra à Ladek en Pologne dans quelques semaines. Plusieurs prix seront remis pendant ces festivités, comme une récompense à Andrej Stremfelj pour l’ensemble de sa carrière ! Parmi toute une série d’ascensions de 2017 qui sortaient du lot, un jury en a sélectionné trois. Trois jugées exceptionnellement remarquables.

Les 3 ascensions primées

En juillet 2017, un duo tchèque composé de Zdeněk Hák et Marek Holeček a réalisé une jolie ouverture sur la face ouest du Gasherbrum I. Ce « 8.000 » du Pakistan ne s’est pas laissé facilement conquérir. Holeček avait déjà réalisé quatre tentatives sur cette même voie, perdant au passage quelques orteils et un compagnon de cordée. Cette ascension réussie a duré quelques 6 jours. (2.600m de dénivelé, voie cotée ED+ WI5+ M7 pour les adeptes des cotations).

Quelques semaines plus tard, les Japonais Kazuya Hiraide et Kenro Nakajima réalisaient une première ascension de la face nord est du Shispare. Cet autre sommet du Pakistan culmine à 7.611 mètres. La météo n’a pas épargné cette cordée qui a du faire face à de nombreuses chutes de neige en plein mois d’août. Première par cette voie, cette ascension n’est guère que la troisième de ce sommet peu fréquenté car réputé très technique. Cinq jours pour monter, deux pour revenir au camp ! (2.700 m de dénivelé, voie cotée WI5 M6).

Et c’est à l’automne que s’est déroulé la troisième ascension primée. Au Népal sur la face sud du Nuptse, c’est un trio de Français qui était à la manœuvre. Mi-octobre, Hélias Millerioux, Benjamin Guigonnet et Frédéric Degoulet ont ainsi ouvert cette voie, malgré les chutes de pierre et les séracs branlants. Millerioux a même fini la descente avec un seul bras valide, l’autre ayant souffert des assauts d’une pierre tombée dans la face. Connus sous leur surnom de « gang des moustaches », les Français venaient ainsi de réaliser une ascension de quelques 2.300m cotée WI6 M5+.

Mentions spéciales pour une quatrième ascension et un grimpeur hors-pair

Dans le Garhwal (Inde), l’arête ouest du Nilkanth n’avait jamais été gravie. En début d’automne dernier, un trio américain y a remédié. Cordée majoritairement féminine emmenée par Chantel Astorga et Anne Gilbert Chase (que l’on retrouvait au Denali il y a quelques semaines), aux cotés de Jason Thompson. (1.400m de dénivelé, voie cotée WI5 M6 A0 avec des pentes de neige  à près de 70°).

Ils ne sont pas les seuls à recevoir cette mention spéciale du jury, puisque Alex Honnold y a également droit. On ne présente plus l’Américain connu notamment pour ses ascensions impressionnantes dans le Yosemite. Ses réalisations récentes en Antarctique ou en Alaska viennent compléter un tableau de chasse déjà bien rempli.

Les prix seront remis à Ladek lors de la 23ème édition du Festival de Montagne qui se tiendra du 20 au 23 septembre prochain.

Illustration Piolets d’Or 2018 : Nuptse © Pavel Novak

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *