Expéditions Hivernales 2019 : Moro abandonne au Manaslu !

Moro qui abandonne au Manaslu. Les Russes qui arrivent à 6.800 mètres au K2. Un membre de l’expédition de Txikon qui rentre à la maison. Et Nardi et Ballard qui perdent leur camp 3. Ça bouge en Himalaya et il n’y a pas que des bonnes nouvelles ! Résumé de ces deux jours.

Manaslu : Moro abandonne

Le soleil est enfin revenu sur le Manaslu et avec lui son lot d’avalanches. En quelques heures, c’est le camp de base qui était menacé. « ça prendrait 2 à 3 semaines de beau temps pour sécuriser ces 6 mètres de neige fraîche, mais les prévisions ne sont pas bonnes ». Moro et son équipe ont donc été évacués du camp de base en hélicoptère. L’alpiniste italien est stoïque face à cette expédition qui tourne court. « Parfois, abandonner est un élément essentiel pour fonder les futurs succès » explique-t-il. Avec toute cette neige, impossible d’imaginer progresser sur le Manaslu dans des conditions acceptables avant plusieurs semaines. Trop court pour réussir quelque chose avant la fin de l’hiver ou beaucoup trop dangereux. Rester au camp de base n’est même pas un gage de sécurité.

Au K2 : on atteint les 6.800 mètres

Hier au K2, les russes sont arrivés à 6.600 mètres avant de redescendre dormir à 6.500 mètres. Un bout de l’équipe est monté un peu plus haut aujourd’hui. Un camp a été installé à 6.800 mètres. L’équipe devrait continuer à monter dès demain. La météo devrait rester « acceptable » jusqu’au début du week-end. Il reste donc 3 jours aux alpinistes pour continuer à progresser sur le K2. Ce week-end, le vent va forcir considérablement ; et la tempête devrait continuer en début de semaine prochaine.

Pendant ce temps, l’équipe du basque Alex Txikon a continué à travailler sur la montagne. Après le camp 1 atteint en quelques heures, ils ont installé un camp 2 à 6.700 mètres environ. Les Russes ont un altimètre qui n’affiche pas la même altitude et positionnent le camp de Txikon à 6.500 mètres. Dans tous les cas, un second camp est installé pour les Espagnols. Il y a quelques heures, on apprenait le départ à venir du Polonais Waldelmar Kowalewski. Touché par « un bloc de glace ou une pierre » à la clavicule, il va devoir se résigner à quitter l’aventure. Les membres de l’équipe (dont Alex) qui ont équipé la voie jusqu’à 6.500-5.700 mètres sont de retour au camp de base. Les autres vont les relayer pour aller plus haut.

Nanga Parbat : camp 3 dévasté

Daniele Nardi et Tom Ballard sont arrivés au camp 3 hier. Ils ont malheureusement constaté ce qu’ils craignaient. Leur tente était introuvable. Balayée par le vent ou endommagé par la neige, ils n’ont pu rester là. Ils sont descendus dans la foulée au camp de base pour réfléchir à la suite. Un coup dur pour l’expédition de Nardi au Nanga Parbat, que la météo ne semble pas vouloir laisser tranquille.

Lire aussi : Hivernales 2019, le point au 25 janvier 201924 janvier 2019 | 21 janvier 2019 | 19 janvier 2019 | 16 janvier 2019 | 14 janvier 2019 | 8 janvier 2019 | 3 janvier 2019

Illustration © David Wilkinson

Expéditions Hivernales 2019 : Moro abandonne au Manaslu !
4.2 (83.33%) 6 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here