Selena a un rêve, elle veut gravir l’Everest à 11 ans

Selena Khawaja aura 11 ans en mars 2020 quand elle prendra la route de l’Everest. Fille unique de Yousaf Khawaja, 60 ans, un père au pied montagnard, elle a choisi la montagne comme terrain d’expression. A l’âge où les priorités des enfants sont surtout dans la cour de récréation, Selena sort du lot. « J’adore gravir les montagnes, je ne peux pas expliquer la joie que je ressens au sommet ; c’est comme être la reine du monde ! » explique-t-elle à ArabNews. Alors son père est devenu son entraîneur, en plus d’être son principal supporter. Tous les jours, après l’école, il l’accompagne à la salle de gym pendant une bonne heure. Le week-end, c’est en extérieur ! En février 2018, elle a gravi le Guz Sar, et ses 5.765 mètres d’altitude, devenant la plus jeune personne à arriver à son sommet.   

Dans quelques semaines, elle devrait mettre la barre bien plus haut en s’attaquant au Spantik, 7.027 mètres. Et si elle est en forme, elle pourrait enchaîner avec le Broadpeak, son premier 8.000. Depuis près de 4 ans, elle s’entraine à un rythme soutenu et prend des cours pour maitriser les techniques et le matériel d’alpinisme.

Lire aussi : Eva Harper a 6 ans et grimpe à plus de 4.000 m

Son objectif est donc l’Everest, montagne mythique sur laquelle elle veut « planter le drapeau du Pakistan ». Alors que des voix s’élèvent, y compris au Pakistan, pour dénoncer ce projet ; elle ajoute : « mes efforts pour atteindre mon rêve ne cesseront pas ! ». Fatima, sa meilleure amie, est inquiète. Elle se fait du souci pour la sécurité de Selena, même si elle constate que tout le monde à l’école se range derrière l’apprentie alpiniste !

Trop jeune pour tenter l’Everest ?

Autorisation. Derrière cette petite fille très déterminée et son père qui l’est tout autant, il y a de sérieux risques. En 2010, un Américain de 13 ans (presque 14) avait battu le précédent record d’âge au sommet de l’Everest, aux côtés de son père. Il était passé par le versant tibétain qui désormais ne délivre plus de permis aux moins de 18 ans. Sur l’autre versant, le Népal n’accepte plus depuis quelques années les grimpeurs de moins de 16 ans. Pour autant, il semble qu’à titre exceptionnel, les autorités népalaises comme tibétaines acceptent des dérogations. Il faudra pour cela justifier de l’expérience et de la préparation de Selena. Ce que son père saura très certainement faire.

Lire aussi : à 7 ans, elle gravit le Kilimandjaro !

Maturité. Un enfant de 11 ans peut-il être considéré comme suffisamment mature pour prendre la décision de gravir l’Everest ? Décider de s’engager dans une aventure où le risque de perdre la vie est si grand. La décision est évidemment celle des parents. En 2009, un tribunal hollandais avait interdit à une jeune navigatrice de 14 ans de se lancer dans un tour du monde à la voile en solitaire, sur demande des services de protection de l’enfance. Un an plus tard, l’interdiction n’était pas reconduite et l’adolescente réalisait son tour du monde à la voile.

Santé. Médicalement, les experts sont partagés. L’effet de la très haute altitude sur les enfants a peu été étudié par les scientifiques. Leurs recommandations sont donc extrapolées sur la base de celle faites pour les adultes. Chez les enfants de plus de 8 ans, les médecins considèrent que les conséquences de la haute altitude sont les mêmes que pour les adultes (notamment le risque de mal aigu des montagnes). Pour autant, les effets de l’hypoxie sur la croissance ou le cerveau des enfants n’a pas été étudié.

Lire aussi : Suis-je trop vieux pour gravir l’Everest ?

Illustration © Facebook Selena Khawaja

Selena a un rêve, elle veut gravir l’Everest à 11 ans
4.6 (92%) 10 vote[s]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here