Lotta, de retour d’expé : « je vais passer Noël prochain à la maison ! »

De retour à la civilisation, la Finlandaise Lotta Hintsa fait quelques commentaires sur son expédition. Elle a passé près de 6 semaines dans le climat hostile des montagnes du nord Pakistan. Sur la montagne, elle a atteint le Camp 2, vers 6.600 mètres. L’aventure s’est terminée prématurément le week-end dernier, quand un hélicoptère a récupéré la grimpeuse et Don Bowie, malade, pour les reconduire à Skardu.

Denis Urubko en solitaire !

Denis Urubko est désormais seul au Broadpeak. Seul alpiniste dans toute la région d’ailleurs, puisque les camps de base du K2 et des Gasherbrum sont également vides. Et ce suite aux abandons des deux expéditions : internationale au K2 et Moro/Lunger aux Gasherbrum.

Une des rares femmes à être allée si haut en hiver dans la région

« Terminer une expédition en restant saine d’esprit (c’est un vrai choc de revenir à la civilisation), c’est analyser, apprendre et se focaliser sur la suivante » écrit Lotta. « Voici quelques-unes des choses incroyables qui se sont produites ces dernières semaines : 1. J’ai eu la chance de grimper avec deux des meilleurs alpinistes au monde, Denis Urubko et Don Bowie. Je les ai observés, ai posé des questions, j’ai appris et j’ai essayé de les suivre ! 2. L’alpinisme hivernal vous apprend tellement plus qu’en été. (…) 3. Grimper directement du camp de base au Camp 2 dans des conditions hivernales. Dur mais gratifiant, un bon test ! 4. Une des seules femmes à être allée aussi haut en hiver dans le Karakoram (…). 5. Ma zone de confort s’est considérablement agrandie. (…) » a-t-elle listé sur Instagram.

L’alpiniste finlandaise n’oublie pas de remercier l’équipe du camp de base et de souhaiter bonne chance à Denis Urubko pour sa potentielle tentative dans les jours à venir.

« Je vais passer Noël prochain à la maison ! »

A un journal finlandais, elle explique aussi : « Les conditions étaient difficiles et le combat contre la fatigue permanent. Chaque étape a été une petite victoire. Je savais à l’avance que les chances d’arriver au sommet étaient vraiment faibles. Il aurait fallu un miracle ! ».

Reviendra-t-elle un jour sur le Broadpeak en hiver ou ailleurs ? « Je vais passer Noël prochain à la maison » affirme-t-elle. Mais déjà, elle se prépare pour son prochain projet en montagne : cet été !

Illustration © Don Bowie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here