k2 kilimandjaro

Le K2 à l’arrêt, le Kilimandjaro démarre sa saison estivale !

Comme on s’y attendait, la saison des expéditions au Pakistan semble d’ores et déjà terminée. Sur un autre continent, le contexte est très différent et les touristes pourraient bien rejoindre le Kilimandjaro, point culminant d’Afrique.

Le Karakoram ferme la porte aux expéditions de cet été

Après le Népal, durement impacté par l’annulation des expéditions du Printemps notamment sur les sommets de 8.000 mètres, ce sont donc les milliers de Baltis qui vont subir les conséquences de l’arrêt des expéditions au Karakoram. Dans cette région du nord du Pakistan, longtemps malmenée par le terrorisme, près de 75.000 personnes vivent aujourd’hui du tourisme, rappelle Desnivel (en espagnol). Si les autorités d’Islamabad ont voulu un temps autoriser l’entrée des touristes, c’est le gouvernement local de Gilgit-Baltistan qui a fermé la porte. « Je m’y oppose catégoriquement » a ainsi expliqué Hafeez ur Rehman, un haut responsable local (en anglais). Bien que cette région ne soit pas aussi touchée par le virus que le reste du pays, le pic de l’épidémie n’a pas encore été atteint.

Et le système médical des régions de montagne est particulièrement précaire. On compte un médecin pour 4.100 habitants, environ 4 fois moins que la moyenne nationale pakistanaise (1 pour 1.206 habitants – à titre de comparaison, la France comptait en 2018 : 1 médecin pour 305 habitants). Le gouvernement local explique que le Baltistan a su se passer des ressources du tourisme pendant près de 10 ans à cause du terrorisme. Une saison à cause de la pandémie devrait être acceptable. Ces dernières semaines, plusieurs tour-operators avaient annoncé l’annulation de leur saison au Pakistan. Tout comme certains alpinistes qui visaient des 8.000 de la région, à l’instar de Sergi Mingote ou Stefi Troguet.

Le Kilimandjaro accessible, pour le moment !

Depuis fin mai, les restrictions sanitaires ont été considérablement allégées en Tanzanie. Il s’agissait alors du premier pays africain à « rouvrir ». Le Président s’est d’ailleurs félicité de la capacité de son pays à contenir rapidement l’épidémie. Certains observateurs sont plus sceptiques, le pays n’ayant que très peu communiqué de statistiques sur le nombre de cas. En attendant, depuis quelques jours, il n’y a plus de quarantaine imposée aux visiteurs en provenance de l’étranger. Seule une prise de température à l’arrivée demeure en vigueur, ainsi que le port du masque. Contrairement au Pakistan, le tourisme a une importance disproportionnée pour la Tanzanie. Près de 17% du PIB du pays sont générés par le tourisme, principalement dans les grands parcs du pays rappelle The East African (en anglais) .

Tous les vols internationaux sont donc désormais les bienvenus dans les aéroports du pays. La grande inconnue reste la reprise du trafic aérien mondial. Car sans avion, la Tanzanie pourrait bien se passer de ses visiteurs. Si les vols intérieurs ont bien repris, les vols internationaux sont encore au ralenti. Entre aujourd’hui et demain, seuls un vol venu d’Ethiopie et un du Qatar sont programmés. Si quelques expéditions au Kilimandjaro sont programmées en Juillet, c’est en août puis en septembre que leur nombre doit augmenter. Trop tôt pour savoir si les tour-operators pourront maintenir ces expéditions, la reprise du virus dans certaines régions du monde rend les pronostics très incertains.

Illustration © Adam Jacob Muller – CC BY-SA 3.0

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *