K2 project hiver 2021-2022

Les Russes veulent (à nouveau) en découdre avec le K2 en hiver !

L’alpiniste russe Alex Abramov a lancé son projet « K2 Winter » pour l’hiver 2021-2022. Objectif : « résoudre le dernier problème de l’alpinisme de haute altitude » !

Durant l’hiver 2018-2019, une équipe russo-kazakho-kirghize avait déjà tenté de gravir le K2. Sans succès. Certains membres de cette expédition passée pourraient remettre le couvert en 2021-2022. Pour un projet d’une toute autre ampleur.

Une ‘dream-team’ sélectionnée par Abramov

Pour arriver au sommet du K2 en hiver, ce que personne n’a jamais réussi à faire, Abramov compte unir les meilleurs alpinistes de quatre pays. Russie, Ukraine, Kirghizistan, Kazakhstan. Des noms sont déjà sur la table, comme le Kazakh Vassily Pivtsov déjà présent sur le K2 durant l’hiver 2018-2019. Quatre personnes sont pressenties pour représenter chaque nation et 4 membres « de réserve » sont également présélectionnés. Soit quelques 32 alpinistes. « La composition des équipes n’est pas définitive » précise cependant le communiqué. Une femme fait partie de la liste, l’Ukrainienne Irina Galay, première femme de son pays au sommet de l’Everest (2016).

Une préparation de plus d’1 an

Pendant l’hiver 2020-2021, les participants se retrouveront sur l’Elbrouz pour se préparer et finaliser l’équipe. L’été suivant, cap sur le K2 pour repérer le meilleur itinéraire pour l’hiver. Mais aussi continuer la préparation physique. Abramov explique que l’équipe devrait emprunter deux voies différentes sur le K2 cet été là. Enfin, durant l’hiver 2021-2022, tentative sur le K2 en hiver ! A laquelle participeront « 16 athlètes principaux et 8 athlètes ‘de réserve’. Lorsque des grimpeurs quitteront l’équipe principale, ils seront remplacés par des athlètes de l’équipe de réserve ». Un effectif très étoffé qui contraste avec les analyses de certains experts de l’himalayisme hivernal comme Denis Urubko. Pour lui, plus l’équipe est réduite, plus les chances d’aller au bout sont élevées.

Alex Abramov ?

Abramov n’est pas un nouveau venu dans le monde de l’himalayisme. Depuis près de 20 ans, il dirige une agence qui organise des expéditions sur tous les hauts sommets du monde, 7 Summits Club. Il est lui-même déjà allé au sommet de l’Everest à 9 reprises, toujours en utilisant de l’oxygène supplémentaire. Cet entrepreneur russe est également à l’origine des camps de base « confortables » du versant tibétain.   

Illustrations © Expedition K2Winter Project 21-22

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *