sans nouvelles sur le K2

Sans nouvelles de trois alpinistes sur le K2 depuis plus de 16 heures

La journée a été très longue au camp de base du K2 où les nouvelles de sommet du trio Ali Sadpara, John Snorri, Juan-Pablo Mohr ne sont pas venues ce vendredi. On est sans nouvelle des grimpeurs qui s’étaient engagés dans la dernière étape vers le sommet.

MISE A JOUR 6/2/21 à 9h : Sans nouvelle des trois alpinistes au petit matin, une opération de recherche a été engagée. Deux hélicoptères de l’armée pakistanaise ont décollé en direction du K2. A leur bord, deux alpinistes locaux originaires du village d’Ali Sadpara. L’idée est de les déposer le plus haut possible. Dans le même temps, Sajid Sadpara qui attendait au Camp 3 a entamé sa descente. Des sherpas l’attendent au Camp 1. La météo, elle, ne devrait pas faciliter les choses. Le vent va empirer dans la journée.

MISE A JOUR 6/2/21 à 11h50 : La première reconnaissance héliportée n’a rien donné même si les machines ont pu atteindre presque 7.000 mètres. Aucune trace des 3 alpinistes. Les hélicos sont repartis vers Skardu. La météo complique une nouvelle passe, indiquait Chhang Dawa Sherpa, depuis le camp de base. Dans le même temps, Sajid Sadpara est arrivé au Camp 1 puis désormais au Camp de Base Avancé.

Partis la nuit dernière (vers 23h heure locale pour Snorri, un peu plus tard pour Sadpara père et fils et Juan Pablo Mohr), ils ont avancé doucement et sont parvenus vers 10h du matin au niveau du Bottleneck, environ 8.200 mètres. Le dernier passage très délicat de l’ascension. A ce moment-là, un problème technique sur le régulateur à oxygène de Sajid Sadpara complique la donne. Sajid prend la décision de redescendre vers le Camp 3. Sans oxygène ou avec du matériel défectueux, il ne pouvait continuer sans prendre d’immenses risques. Il est arrivé quelques heures plus tard au Camp 3 où il a pu s’abriter.

Dans le même temps, de faux comptes sur les réseaux sociaux annonçaient une arrivée imminente au sommet, voire une réussite. De fausses informations hélas relayée par les médias pakistanais.

Dernières nouvelles : ils étaient à 8.200m et montaient vers le sommet

Depuis qu’il a laissé les trois alpinistes à 8.200 mètres environ : aucune nouvelle d’eux. Les trackers GPS ne donnent pas d’information fiable, les batteries sont vides depuis longtemps ou le froid a complètement mis à l’arrêt ces petits appareils. Quand Sajid a laissé son père, Snorri et Mohr, tout le monde allait bien. « Tout le monde allait bien et avançait à un bon rythme » a-t-il rapporté. Et ils montaient vers le sommet.

Une fois la nuit tombée, Sajid est sorti de sa tente pour tenter de voir quelque chose : « il n’a vu aucune lumière ni aucun mouvement » explique le compte officiel d’Ali Sadpara, géré depuis le camp de base. Ils sont donc partis du Camp 3 depuis plus de 24 heures. Demain, la situation météo se dégrade avec un renforcement du vent, surtout dans l’après-midi.

Une journée qui avait très mal commencé

Plus tôt dans la journée, le Bulgare Atanas Skatov avait chuté en descendant vers le Camp de Base. Son corps sans vie avait pu être récupéré par un hélicoptère de l’armée pakistanaise.

Illustrations © M.Ly CC BY-2.0

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *