Annapurna camp de base

Annapurna et Dhaulagiri : progrès à 6.700 mètres d’altitude !

Alors que les camps de base du Dhaulagiri se remplissent peu à peu, la situation est bien plus avancée à l’Annapurna où les progrès sont réguliers.

Progrès à l’Annapurna : les cordes fixes à 6.700 m

L’équipement de la voie progresse sur l’Annapurna. Après l’ouverture du Camp 2 il y a quelques jours, les cordes fixes arrivent désormais à 6.700 mètres. Plusieurs grimpeurs sont entre les Camp 2 et 3. Depuis le camp de base, Kamran raconte l’envers du décor.

Ceux sans qui les expéditions ne se feraient pas. A « 4.200m d’altitude, là où marcher sans charge est fatigant, ils transportent 35L d’eau sur leur dos jusqu’au camp de base à quelques kilomètres de distance sur une piste accidentée. Ils se réveillent à 5 heures du matin et se couchent à 22 heures. Entre ces heures, ils travaillent comme des abeilles mellifères – laver la vaisselle et les vêtements, faire bouillir de l’eau, couper les légumes, cuisiner, servir, faire du thé et répondre aux besoins de l’équipe. Ils remontent la montagne avec une pelle et apportent des plateaux de neige pour stocker la viande. De plus, ils organisent la cérémonie de la Puja avant que les grimpeurs ne se dirigent vers la montagne. Les feuilles de genévrier qui sont brûlées lors de la cérémonie, ils doivent les chercher sur des pentes plus élevées ».

Dhaulagiri : les premiers au camp de base !

Avant de rejoindre le Dhaulagiri, Carlos Soria termine son acclimatation dans la vallée du Khumbu. Du haut de ses 82 ans, l’Espagnol devrait rejoindre sous peu le camp de base du Dhaulagiri pour sa onzième tentative ! Quelques jours plus tôt, c’est le Roumain Horia Colibasanu qui était dans la région, également pour son acclimatation. La vallée du Khumbu, au pied de l’Everest, est particulièrement adaptée. Elle permet de monter progressivement en altitude et de passer du temps à plus de 4.000 mètres. Des sommets à 5.000 voire à 6.000 mètres peuvent (relativement) facilement entrepris. Autre point fort de cette vallée, elle est assez équipée en lodges et autres infrastructures pour les visiteurs. L’acclimatation y est donc plus « confortable » qu’ailleurs !

De leur côté, Perez, Mena, Richards sont déjà au camp de base du Dhaulagiri, un rapide transfert en hélicoptère depuis Katmandou et ils sont au pied de la montagne !

Illustrations – Camp de base Annapurna © Seven Summit Treks

  

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *