Everest Cascade de Glace

Everest : entre les crevasses géantes et les blocs branlants hauts comme des immeubles

La première partie de l’ascension par la voie népalaise est un dédale de glace. Entre crevasses et séracs, le danger est partout sur l’Everest.

La voie népalaise de l’Everest n’est pas sans danger. Les plus significatifs sont concentrés entre le Camp de base et le Camp 2, sur la cascade de glace. Aussi connue sous le nom de Glacier du Khumbu. Entre les blocs de glace instables, parfois haut comme des immeubles de plusieurs étages et les crevasses béantes, les alpinistes qui visent le toit du monde sont minuscules. A l’occasion de la première rotation d’acclimatation, des dizaines d’entre eux ont d’ores et déjà traversé cette zone particulièrement dangereuse. Des cordes fixes et des échelles sont en place pour aider la traversée de ce dédale. Voici une première photo prise par l’équipe de sherpas, les icefall-doctors, qui a équipé le glacier cette saison.

Lire aussi : Comment sortir d’une crevasse sur l’Everest

Everest : crevasses et blocs de glace de la taille d’un immeuble

Certains blocs de glace tiennent comme par enchantement. S’ils s’écroulent au mauvais moment, c’est l’accident. L’alpiniste et vidéaste Elia Sakaily a filmé les images ci-dessous. Dans un post sur Instagram, il rappelle sa vision du sujet. « La vitesse est une nécessité, il n’est pas question de reprendre son souffle ». Chaque minute de trop passée dans cette zone augmente les risques d’accident. Dans cette « forteresse de glace toujours en mouvement ».

Illustration © SPCC

4.5/5 - (15 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.