Reinhold Messner

Pourquoi Reinhold Messner perd sa place dans le Guinness Book ?

L’alpiniste Reinhold Messner quitte le Guinness Book des records. Il cède sa place à Ed Viesturs. Un Américain qui n’avait rien demandé et qui rend un hommage vibrant à Messner.

La légende vivante de l’alpinisme, Reinhold Messner, en a pris pour son grade. Il ne sera plus mentionné dans le Guinness Book des records pour son ascension des 14 plus hauts sommets de la planète. Il y a quelques mois, l’expert en himalayisme Eberhard Jugalski, expliquait – données à l’appui – que la conquête des 14 sommets de +8.000m de la planète n’était pas une histoire si simple. Plusieurs détenteurs du fameux « trophée » se seraient contenté d’antécimes ou se seraient arrêté quelques mètres sous le sommet.

C’est le cas de Reinhold Messner. Lors de son ascension de l’Annapurna en 1985, il aurait fait demi-tour à quelques dizaines de mètres du véritable sommet. Avec cette nouvelle approche rigoureuse, que Desnivel qualifie de « révisionnisme historico-géographique », la plupart des grands himalayistes perdent leur trophée des 14 montagnes +8000m. C’est le cas de Messner mais aussi de Jerzy Kukuczka, Erhard Loretan et bien d’autres. Messner était supposément le premier de la liste, avec des ascensions terminées en 1986.

Ed Viesturs rend hommage à Reinhold Messner

En disparaissant de la liste, Messner cède mécaniquement sa place à Ed Viesturs, qui était jusqu’alors douzième de la liste. Il réagit à cette annonce : « Je crois vraiment que Reinhold Messner a été la première personne à grimper les 14 sommets de +8.000m. Et il devrait quand même être reconnu pour cela. Il a montré la voie, non seulement avec style, mais aussi physiquement et psychologiquement, en grimpant sans oxygène supplémentaire. D’autres grimpeurs, comme moi, ont pu suivre ses traces par son inspiration.

La liste originale des alpinistes sur les 14 montagne de +8000m, comme je l’ai toujours su, reste pour moi la vérité. Je crois que Messner et les autres ont fait de leur mieux pour grimper ces montagnes vers les vrais sommets, au meilleur de leurs capacités, compte tenu des conditions dans lesquelles ils étaient là. Je ne pense pas qu’aucun de ces grimpeurs soit malhonnête. L’escalade des montagnes est un voyage personnel, et il ne devrait pas être question de liste ou de créer des records ».

Et Simone Moro, autre grand himalayiste, de renchérir : « Annuler ou cacher le passé en utilisant les technologies ou les connaissances modernes, cela signifie ne pas comprendre ce que l’histoire et l’évolution humaines signifient et comment elles se sont déroulées. Ce que nous savons aujourd’hui sur les 8000 est utile pour guider les ascensions futures et non pour réviser ce qui a été fait dans le passé par de grands explorateurs comme Messner. Il nous a tous inspirés ».

Messner reste(ra) une légende

Que le Guinness Book des records le veuille ou non, Reinhold Messner reste une légende. Quand bien même on lui « enlèverait » son ascension des 14 montagnes de +8.000m, il lui resterait quelques autres souvenirs extraordinaires. Comme sa première en solitaire dans la face nord des Droites. Sa première ascension du versant Rupal du Nanga Parbat. Ou sa première de la face sud du Manaslu. Sa première ascension de l’Everest sans oxygène. Sa réédition cette fois en solitaire. En bien encore sa traversée du Bhoutan d’Est en Ouest. Sa traversée du Tibet, du Kham à Lhassa. Sans compter ses réalisations en régions polaires. Il a reçu un Piolet d’Or en 2010 pour l’ensemble de sa carrière.

Touché ou pas par cette nouvelle polémique, Messner a rédigé quelques mots de réponse. « Dernière déclaration sur les records en alpinisme ! Il n’y en a pas ! Il n’y en aura jamais dans l’alpinisme traditionnel ! J’apprécie chaque alpiniste, chaque alpiniste qui se frotte aux grandes parois de ce monde. (…) Je suis et reste le conquérant de l’inutile et cela m’a tellement apporté dans ma vie que je peux dire fièrement aujourd’hui que je suis un homme heureux ! »

Illustration © Pixabay

4.9/5 - (9 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

3 réflexions sur « Pourquoi Reinhold Messner perd sa place dans le Guinness Book ? »

  1. Messner est un vieux grincheux. A 80 ans il est temps de raccrocher les crampons, mettre ses pantoufles et se faire du gras au coin du feu. Place aux jeunes.

  2. T’es un Piti peu ignorant de ce qui fait l’histoire de notre sport. Remettre en question cette performance revient à gommer toute l’histoire de l’alpinisme : celle des Comici, des Piaz, des Buhl… Il n’y a pas de sport sans l’histoire qui va avec. Quant à l’âge, tu pourrais être surpris par ce que l’on arrive à faire à plus de 70 ans, tant en matière de difficulté qu’en engagement…

  3. Messner n’a rien demandé ! Il a été un précurseur de l’alpinisme moderne. A ce jour personne n’a égalé l’ensemble de sa carriere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.