K2 et région du Baltoro

Disparus du K2 : des grimpeurs au Camp 3, saura-t-on bientôt la vérité ?

Les premiers grimpeurs de cet été au K2 sont parvenus au Camp 3, dernier camp où ont dormi Ali Sadpara, John Snorri et Juan-Pablo Mohr avant de disparaitre cet hiver. La vérité sur ces disparitions se rapproche. Enfin, peut-être.

Parmi les expéditions de cet été au Karakoram, il en est une un peu spéciale. Celle de Sajid Sadpara venu retrouver son père, disparu l’hiver dernier. Pendant l’épique saison hivernale au K2, Ali Sadpara n’est pas redescendu de la montagne. Il n’était pas seul dans cette tragique journée : John Snorri et Juan-Pablo Mohr ont également été portés disparus. Personne ne sait vraiment ce qui s’est passé au-delà du Camp 3 lorsque le trio a lancé son attaque au sommet. Jusqu’à un certain point Sajid était avec eux, puis il a été contraint de faire demi-tour. D’autres ont également été obligés de faire demi-tour, comme le vidéaste Elia Saikaly qui filmait les Sadpara. A chaque fois, des problèmes avec le matériel d’oxygène. Saikaly est également de retour sur le K2, bien décidé à aider Sajid à retrouver son père.

Disparus du K2 : la vérité sera difficile à trouver

Trouveront-ils quelque chose au-delà du Camp 3 ? Rien n’est moins sûr. Les premières photos de cette saison au niveau du Camp 3 montrent toute la neige accumulée ces dernières semaines. (Voir plus bas, les photos de Mirza Ali). Dans ces conditions, trouver un indice de la disparition des 3 hommes pourrait bien se révéler compliqué. Les restes de matériels peuvent être largement ensevelis. Les repérages effectués grâce à des images satellites et des photos aériennes cet hiver n’ont pas non plus donné grand-chose. La vérité n’est peut-être pas en surface. Mais au fond d’une crevasse, ou très en contrebas du passage des grimpeurs. Les chances de trouver des réponses à la question « que s’est-il passé ? » sont donc maigres. Mais Sajid et ses coéquipiers ne baisseront pas les bras si vite. Même si l’exercice, non content d’être physiquement éprouvant et risqué, est émotionnellement très lourd. Saikaly rappelle : « nous marchons dans les pas de John et Ali et comme vous pouvez l’imaginer, l’émotion est à son comble, spécialement pour Sajid qui est déterminé à retrouver son père et nos amis disparus ».

Illustrations © NASA/JSC

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *