menteur everest

Le « menteur de l’Everest » prend sa revanche et atteint le sommet !

Un alpiniste indien accusé d’avoir frauduleusement revendiqué une ascension de l’Everest en 2016 est revenu sur le toit du monde sitôt son bannissement levé.

Fin mai dernier, un indien parvenait au sommet de l’Everest. Rien de bien extraordinaire puisque quelques 26 ressortissants indiens disposaient d’un permis pour le toit du monde ce printemps. Sauf que cet indien n’est pas un inconnu. Il s’agit de Narender Singh Yadav. En mai 2016, il avait affirmé avoir réussi cette même ascension, à grand renfort de photos grossièrement trafiquées. Il avait même réussi à obtenir un certificat d’ascension de la part des autorités népalaises.

Mais le pot-aux-roses n’avait pas tardé à être découvert. Le Népal avait pris position et banni le grimpeur de ses sommets pour six ans. Une interdiction rétroactive prononcée en 2020 alors que l’alpiniste indien était sur le point de recevoir une médaille prestigieuse des mains du Président indien. Pas de médaille donc. Et deux années à être traité de menteur jusque dans son propre village. A subir « humiliation et honte ». Ce sont ses propres mots, publiés par la presse népalaise.

Menteur sur l’Everest : un phénomène connu

 S’il s’est fait prendre la main dans le pot de confiture, son cas n’est pas vraiment isolé. Notamment de la part de grimpeurs indiens. Car ceux qui atteignent le sommet de l’Everest sont généralement très bien considérés. Ils « se voient souvent remettre des récompenses nationales ou même des emplois gouvernementaux » rappelle le New York Times dans un article sur le sujet. Certains obtiennent des promotions, des augmentations de salaires, en guise de rétribution.

Pas de doute sur cette nouvelle ascension

Deux ans après le verdict et six ans après son sommet frauduleux, Narender Singh Yadav a voulu prendre sa revanche. Comme pour effacer ce passé trop lourd à porter. Aucun doute sur sa réussite cette saison, plusieurs témoins ont pu attester de sa présence au sommet. Quant aux photos publiées cette fois-ci, elles sont bien authentiques. D’après les autorités népalaises qui ont vérifié ce dossier avec attention, le doute n’est pas permis : « il a présenté des dizaines de photos et vidéos prises sous différents angles » explique un officiel dans le Kathmandu Post. Narender Singh Yadav continue de clamer qu’il avait bien réussi son ascension en 2016.

Illustrations  © Pixabay

4.7/5 - (8 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.