montagne altitude default

La région du Mustang est désormais coupée du monde !

Le Népal applique depuis plusieurs jours un confinement strict. Les déplacements sont limités et de nombreuses entreprises ont fermé. Région reculée, le Mustang est touché par ces mesures et même un peu plus. Chaque hiver, des centaines d’habitants quittent le Mustang pour s’éloigner du climat trop rigoureux. Au premier rang desquels, les fonctionnaires, les enseignants… Alors que le printemps arrive, ces mouvements saisonniers auraient dû se produire en sens inverse. Les règles du confinement, édictées par l’Etat népalais, auraient pu le permettre.

Les chefs de villages ont pris des décisions

Mais au Mustang, d’autres décisions ont été prises, plus strictes. La tradition du Mukhiya est toujours bien vivante dans cette région. Il s’agit d’institutions parallèles à celles construites par l’Etat. Sans reconnaissance légale, cet ensemble de chefs locaux tire son pouvoir et sa légitimité de la tradition séculaire. Bien souvent, les Mukhiya interviennent dans la société, notamment pour régler certains conflits. Les autorités officielles dépendent fortement de cette tradition bien ancrée. Aussi quand les Mukhiya ont décidé de renforcer les règles d’accès au Mustang en cette période de pandémie, tout le monde l’accepte.

Lire aussi : L’histoire du Mustang d’il y a 3.000 raconté par des fragments d’ADN

Des habitants de la région en quarantaine forcée

Les habitants qui souhaitent revenir du Sud restent bloqués aux limites de la région. « Toute personne qui revient au Mustang doit rester 14 jours dans un lieu de quarantaine » précise le Kathmandu Post (en anglais). Même les membres des gouvernements locaux, institutions reconnues par Katmandou, doivent s’y soumettre. Une petite centaine de personnes sont déjà en quarantaine aux portes du Mustang. Et presque 300 personnes attendent à Pokhara que ces règles se voient assouplies pour rejoindre leur lieu de résidence. Pas question de passer en force, les Mukhiya ont annoncé des amendes pour les personnes qui hébergeraient « des personnes venant d’autres régions ou de l’étranger ». Des barrages installés sur les routes empêchent tout accès au Mustang.

Illustration Muktinah – Nepal © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *