sherpa makalu

Un Sherpa mort au Camp 3 du Makalu

Premier mort à 8.000m cette saison, Lhakpa Tenji Sherpa descendait d’une ascension réussie sur le Makalu. Les journaux généralistes népalais n’en ont même pas parlé.

Le 6 mai dernier, il avait réussi l’ascension du Makalu, 8.485m. Lhakpa Tenji Sherpa faisait partie d’une des toute premières expéditions à atteindre le sommet. Juste après les ouvreurs installant les cordes fixes. Il faisait partie d’un petit groupe d’une douzaine de clients et sherpas. A la descente, Lhakpa Tenji Sherpa s’est senti mal. Il est décédé au Camp 3 le 7 mai à environ 19h.

Né en 1971, il avait passé sa vie sur les montagnes et acquis une « expertise inégalée » selon son employeur, l’opérateur Seven Summit Treks. L’entreprise ajoute : « il restera à jamais dans nos cœurs pour son humilité, sa gentillesse et ses contributions durables à notre communauté ». L’opérateur parle d’ « épuisement ». Il assure que tous « les efforts » nécessaires ont été réalisés pour tenter de le sauver, en vain. Son corps a été récupéré et transporté à Katmandou. « Il est décédé au camp III pendant que ses collègues guides l’aidaient à descendre » a confié un officiel à l’Everest Chronicle. Comme toujours quand un sherpa meurt lors d’une expédition, très peu d’informations sont disponibles sur les circonstances de l’incident. La presse locale non-spécialisée n’en parle même pas. Des causes souvent sibyllines semblent suffire à classer le dossier. « Epuisement » ou « exposition à la haute altitude » reviennent le plus souvent.

507 patients au centre médical du camp de base de l’Everest

Il y a quelques heures, le petit dispensaire du camp de base de l’Everest donnait quelques chiffres impressionnants. Depuis le début de la saison, l’équipe a d’ores et déjà vu passer 507 patients, la plupart sont des Népalais, notamment des Sherpas. Le système médical népalais demeure balbutiant pour les moins privilégiés et cette « clinique de l’Everest » a depuis longtemps démontré son utilité au pied du toit du monde. L’état de santé des sherpas est loin d’être toujours pris en compte lors des expéditions. Sur ce demi-millier de patients, une petite dizaine souffraient d’œdèmes de haute altitude. Des affections liées au Mal Aigu des montagnes potentiellement fatales.

Illustration © DR

Notez cet article

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.