montagne altitude default

Six millions de népalais souffrent de l’interruption du tourisme !

Avec près d’un million d’emplois qui vivent directement du tourisme, le secteur prend de plus en plus de place dans l’économie du Népal. Dans un communiqué à l’attention du gouvernement, l’Association des Tours Operators Népalais (NATO) tire la sonnette d’alarme. Car depuis mars et les premières mesures pour faire face à la pandémie, le secteur est à l’arrêt. Avant même que le gouvernement ne se saisisse du sujet, la chute dans les réservations avait alerté les professionnels. L’association souligne que « chaque travailleur du secteur touristique permet à 6 personnes de vivre ». Ce sont donc quelques 6 millions de Népalais qui sont directement impactés par cette crise. Dans un pays de tout juste 28 millions d’habitants, la proportion de personnes laissées sans ressources est saisissante.

Le pays tourne encore largement au ralenti

Le Népal a récemment connu une augmentation du nombre de contaminations. Ainsi les autorités ont rétro-pédalé concernant plusieurs mesures permettant à une vie normale de reprendre. Les écoles restent fermées (alors même que l’UNICEF annonçait cette semaine que 2 enfants népalais sur 3 n’avaient pas eu accès à l’enseignement à distance) et les transports sont fortement touchés. Les bus longue distance ainsi que les vols domestiques restent suspendus jusqu’au 16 septembre. Les vols internationaux, eux, ne reprennent que timidement à compter du 1er septembre. Ils sont à ce stade consacrés en grande partie au rapatriement de ressortissants népalais « coincés » à l’étranger. Notamment dans les pays du golfe qui emploient de nombreux travailleurs venus du Népal.

Le retour des touristes envisagé pour 2021

Bijay Amatya, patron d’un Tour Operator népalais, donne son point de vue dans le Kathmandupost (en anglais). Il a d’ores et déjà fait une croix sur d’éventuels clients en 2020 : « si nous avons des touristes en 2020, ce sera négligeable » et pense déjà à 2021 pour une reprise des affaires. En attendant, « l’arrêt complet de l’activité pendant tant de mois a contraint de nombreuses entreprises à prendre des mesures radicales. Incapables de payer un loyer élevé, certaines agences ont déjà commencé à déménager leurs bureaux dans des endroits moins chers ou même à emménager à la maison. Tout le monde dans l’industrie essaie de faire le plus d’économies possibles » explique-t-il.

Illustrations © DR

4.6/5 - (7 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.