Plagne Bellecôte

Les stations de ski sont prêtes, elles attendent l’autorisation d’ouvrir (et la neige) !

Depuis des années, la plus grosse inconnue concernant la saison de ski est : la neige ! En 2020, les flocons sont détrônés, ils ne sont plus seuls à générer de l’incertitude autour de l’ouverture des domaines skiables. Le coronavirus a pris le relais.

Les stations sont prêtes pour faire face au virus, la neige ne devrait plus tarder… Elles n’attendent qu’un feu vert des autorités  !

Stations prêtes à fonctionner avec le virus

Fortes de leur expérience estivale, les stations n’ont pourtant pas chômé pour se préparer à fonctionner avec le virus. Protocoles sanitaires stricts : du port du masque sur les remontées mécaniques aux menus dématérialisés dans les restaurants en passant par les locations de ski en drive ou les achats de forfait à distance. Les maires des stations de montagne ont édicté des consignes sanitaires précises, relayées notamment par France Montagnes. Quant aux restaurateurs en station, ils sont nombreux à avoir d’ores et déjà prévu une offre à emporter. Ainsi, les stations pourraient ouvrir même si les restaurants ne pouvaient accueillir de public.

Les équipes en cours de constitution

Encouragées par le ministère du travail, les stations ont bien commencé le recrutement de leurs saisonniers. Les milliers d’emplois qui se créent chaque hiver en montagne commencent à être pourvu dans de nombreuses stations. Si cet encouragement venu d’un ministère a pu être perçu comme un signe encourageant, certains professionnels ne sont pas de cet avis. Nicolas, hôtelier dans les Alpes du Nord, nous l’expliquait. « Je veux bien mettre mes saisonniers au chômage partiel si je ne peux pas ouvrir. Mais je vais continuer à les loger, à les nourrir ? Sans aucun chiffre d’affaires ? C’est impossible, on ne tiendra pas ». Dans la lignée de ce commentaire, d’autres professionnels attendent d’y voir plus clair avant de recruter toute leur équipe.

Et la neige ?

Novembre est plus doux que la normale. Ce qui ne favorise ni les chutes de neige ni le maintien des premières couches de flocons. 2020 est d’ailleurs en passe de devenir l’année la plus chaude de l’histoire des relevés météo en France. Si octobre n’avait pas été très froid, il avait malgré tout vu d’importantes premières chutes de neige. Météo-France signalait même un « enneigement rare en début d’automne » faisant référence à 2013 voire à 2000 pour retrouver un enneigement équivalent. L’avance prise en octobre permettra-t-elle de sécuriser l’enneigement pour une éventuelle ouverture de saison iminente ? Aujourd’hui, rares sont les massifs où la neige a tenu sous les 2.000-2.500 mètres. (Voir Illustration de cet article, à Plagne Bellecôte, hier à 1.930m). Les météorologues prévoient un mois de décembre assez froid et une vague de précipitation neigeuse pourrait arriver sur les premiers jours de décembre.

Juste à temps pour une ouverture des stations ?

Illustrations Plagne Bellecôte (18/11/20) © La Plagne Paradiski webcam

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *