la montagne sans ski alpin

Dès le 15 décembre : une montagne sans ski alpin mais avec bien d’autres activités possibles

A compter du 15 décembre, les amateurs de montagne pourront retrouver les sommets. Si les remontées mécaniques doivent rester à l’arrêt, les activités autorisées seront néanmoins nombreuses.

Les stations, au premier rang desquelles celles de moyenne montagne, sont « habituées » aux vacances de Noël sans neige ou presque. Cette année, il devrait bien y avoir de la neige, mais pas de remontées mécaniques. Une offre que les professionnels interprètent comme la promesse d’un début de saison catastrophique.

La montagne existe aussi sans ski alpin

Jean Castex a rappelé qu’une telle décision ne devait pas dissuader les amateurs d’air pur et de grands espaces de se rendre à la montagne. Car dès le 15 décembre, les attestations devraient disparaitre et les limites de déplacements aussi. Plus de souci pour traverser la France pour rejoindre un massif montagneux donc.

Les vacanciers ne pourront utiliser les remontées mécaniques et devront donc renoncer au ski alpin. Les autres activités de plein air seront bien permises. A l’instar du ski de fond ou du ski de randonnée. Si le premier se prête à une pratique peu risquée pour les débutants, le second nécessite généralement l’accompagnement d’un professionnel (moniteur de ski ou guide de haute montagne). Certaines stations ont néanmoins ouvert ces dernières années des itinéraires sécurisés et balisés pour le ski de randonnée.

Des dizaines d’activités variées pour se passer du ski alpin

Les randonnées en raquettes seront également permises, comme dans la vallée de l’Izoard (Hautes-Alpes). La cascade de glace devrait également être possible, à Champagny (Savoie) par exemple. A Bessans (Savoie), on propose également une initiation à la marche nordique et à la marche afghane. Ou du chien de traineaux aux Carroz (Haute-Savoie). Du fat-bike à Peyragudes (Hautes-Pyrénées) et même des baptêmes de Montgolfière à Font Romeu (Pyrénées Orientales). Les stations de montagne n’avaient pas attendu cet hiver pour imaginer d’autres activités que le ski alpin.

Des doutes subsistent encore sur les protocoles sanitaires associés à ces différentes pratiques. Mais plusieurs représentants de l’Etat, comme le Préfet de Haute-Savoie, ont affirmé que toutes les activités de plein air étaient possibles, pour peu que les remontées mécaniques ne soient pas nécessaires. Enfin, les opérateurs de domaines skiables espèrent toujours obtenir une autorisation de dernière minute pour ouvrir leurs pistes. Des échanges et concertations sont actuellement en cours.

Illustrations  ©  DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Une réflexion sur « Dès le 15 décembre : une montagne sans ski alpin mais avec bien d’autres activités possibles »

  1. Personne n’a pensé aux chevaux ? Ils peuvent tirer les skieurs en haut des pistes en suivant une bleue ou même une rouge. Il faut la maitrise de l’animal. Connaitre le joering. Sinon c’est beaucoup plus amusant que les remontées mécaniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *