52 ours

Désormais, la population d’ours des Pyrénées dépasse les 50 individus !

L’Office Français de la Biodiversité a présenté ces derniers jours son Rapport annuel 2019 sur la situation de l’Ours en France. Il compile des données recueillies en France mais aussi sur le versant espagnol des Pyrénées. Ce document officiel donne une photo de la population d’ours et de son évolution récente. Si la fragilité de l’espèce a été récemment rappelée après la mort de l’ours Cachou, sa présence continue de progresser dans le massif franco-espagnol.

Télécharger l’intégralité du rapport annuel Ours 2019

Une aire de répartition en forte expansion

La zone dans laquelle on peut trouver des ours s’étend désormais sur près de 10.400 km². Il s’agit d’ « une augmentation de près de 3.000 km² par rapport à 2018, et de 5.400 km² par rapport à 2017 ». Une expansion très importante même si les experts encouragent à la relativiser. Elles seraient en grande partie due à un seul individu, l’ours Goiat, qui a pris l’habitude de beaucoup se déplacer.

52 ours décomptés !

Les différents indices relevés et les nombreuses observations ont permis de dénombrer au moins 52 ours. L’effectif était de 49 dans le précédent rapport annuel. Ce n’est évidemment pas un nombre exact mais bien une approximation. Parmi les bonnes nouvelles, le repérage d’une dizaine d’oursons : 2019 est l’une des années les plus fastes en terme de naissances. 2020 pourrait être encore meilleure.

Evolution du nombre d’ours des Pyrénées détectés, de 1996 à 2019 – Chiffres OFB et associations.

Toujours pas de population viable selon les associations    

Les Associations Pays de l’Ours – Adet, et Férus « se réjouissent » de la détection de ces 52 animaux et notent le « chemin parcouru » ! Mais elles ne crient pas victoire pour autant. Dans un communiqué, ces associations de protection de la nature expliquent : « ces 52 ours ne constituent toujours pas une population viable. Pour atteindre ce statut (qui est à la fois l’objectif des associations et l’obligation de l’Etat), il faudra atteindre un effectif de 50 ours reproducteurs, avec une bonne diversité génétique, comme annoncé dans le Plan Ours 2018-2028. L’Etat semble l’avoir déjà oublié. »


Illustration © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *