himalaya bilan alourdi

Himalaya : 2 nouveaux décès portent à 13 le bilan provisoire de cette saison

Si la saison des expéditions en Himalaya a son lot de réussites et de records, elle compte aussi un nombre très important de victimes. Deux alpinistes décédés ces dernières heures sur l’Everest viennent ajouter leurs noms à une liste déjà longue ce printemps. L’Américain Don Cash et l’Indienne Anjali Kulkarni sont décédés dans les précédentes 24 heures sur les pentes du toit du monde. La nation indienne a été particulièrement touchée cette saison avec 6 victimes. Il faut dire que chaque année, le nombre d’alpinistes indiens à s’intéresser aux sommets de l’Himalaya est en croissance.

Don Cash au ressaut Hillary

C’est au niveau du ressaut Hillary que l’Américain Donald Cash serait décédé. Il était parvenu au sommet de l’Everest quelques heures plus tôt, complètement épuisé. Ses guides et sherpas l’auraient alors aidé à entamer la descente pour regagner un peu d’énergie en perdant de l’altitude. Mais cela n’a pas été suffisant. A 55 ans, il était originaire de Sandy, en banlieue de Salt Lake City, Utah (USA). Il était actuellement en congé sabbatique de l’univers de l’informatique dans lequel il travaillait pour s’attaquer aux 7 sommets.

MISE A JOUR 23/5/19 à 11h30 : Les sherpas de Don Cash auraient réussi à le réanimer, mais le temps d’attente au niveau du ressaut Hillary lui aurait été fatal. Ce passage très étroit et assez technique constitue un goulet d’étranglement sur cette partie de l’ascension. Les alpinistes qui l’ont traversé hier parlaient de 2 à 3 heures d’attente.

Anjali Kulkarni au-dessus du camp IV

Originaire de Mumbai (Inde), Anjali venait d’atteindre le sommet de l’Everest avec Sharad son mari. C’est à la descente qu’elle s’est sentie mal. Elle n’est pas parvenue à rejoindre le Camp IV (situé à presque 8.000m). Elle avait 54 ans et dirigeait une agence de communication créée en 1992 avec son époux.

Un bilan alourdi

Ces deux nouvelles victimes portent à 13 le nombre de morts et de disparus pendant cette saison en Himalaya. Toujours 1 seul sherpa parmi eux, pour la première année depuis longtemps, ce ne sont pas les travailleurs de la montagne qui paient le plus lourd tribu.

  • Phujung Bhote Sherpa (Népal), Cho Oyu, chute en crevasse à 7.100m.
  • Wui Kin Chin (Malaisie), Annapurna, secouru à 7.500m mais décédé à l’hôpital.
  • Richard Hidalgo (Pérou), Makalu, mort dans sa tente à 6.500m.
  • Biplab Baidya (Inde), Kangchenjunga, Mal des montagnes au Camp IV
  • Kuntal Karar (Inde), Kangchenjunga, Mal des montagnes au Camp IV
  • Rodrigo Vivanco (Chili), Kangchenjunga, disparu entre sommet et Camp IV
  • Narayan Singh (Inde), Makalu, Mal des montagnes à 8.200m
  • Ravi Thakar (Inde), Everest, mort dans sa tente à 8.000m
  • Seamus Lawless (Irlande), Everest, disparu en chutant en descendant du sommet
  • Dipankar Gos (Inde), Makalu, disparu à la descente après le sommet
  • Ivan Tomov (Bulgarie), Lhotse, Mal des montagnes sous le Camp IV
  • Don Cash (USA), Everest, Épuisement au Ressaut Hillary
  • Anjali Kulkarni (Inde), Everest, Mal des montagnes au-dessus du Camp IV

Lire aussi : Himalaya : L’Inde essaie de récupérer les corps sans vie de ses alpinistes

Illustration © DR

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *