montagne altitude default

Il y a un an, un inconnu démarrait son ascension record des 14 sommets de 8.000m

C’était il y a tout juste un an. En avril 2019, il était encore inconnu. Il peinait à attirer quelques soutiens et son projet inspirait surtout des critiques. Originaire du Népal, Nirmal Purja, se faisait appeler Nims Dai. Il avait déjà à son actif quelques ascensions dans l’Himalaya mais les commentaires méprisants allaient bon train. Cet ancien militaire devait être fou. Jamais il ne parviendrait à réaliser son projet, d’ailleurs, comment pourrait-il le financer ? Ou alors, c’était certain : il n’en sortirait pas vivant. Les fins observateurs parlaient d’inconscience. Lui parlait de préparation, d’anticipation, d’adaptation au contexte, de maîtrise des risques et de respect de la montagne. Son projet ? Réaliser l’ascension des 14 sommets de plus de 8.000 mètres que compte la planète. Le tout en un temps record. Jusque là, personne n’avait jamais vraiment cherché à établir un tel chrono. Mais la personne ayant gravi ces 14 montagnes le plus rapidement l’avait fait en presque 8 ans. Nims Dai imaginait le faire en moins d’un an, peut-être même en sept mois. Impossible. Et puis le mois d’avril est arrivé.

Avril 2019 : l’Annapurna !

Nims Dai était au camp de base de l’Annapurna, au cœur de son Népal natal. Avec une équipe de sherpas expérimentés, il fit face à des conditions inhabituelles sur cette montagne réputée appartenir aux plus dangereux 8.000. La voie normale ne pouvait pas être empruntée sur toute l’ascension. Il devait donc transiter par une variante sur l’arête des Hollandais. Mais le 23 avril 2019, vers 15h10, il était au sommet. Ouvrant la voie à une trentaine de grimpeurs, dont la franco-suisse Sophie Lavaud. C’était le déclenchement officiel du chronomètre !

Un peu plus de 6 mois plus tard…

Un chronomètre qui allait s’arrêter un peu plus de 6 mois plus tard après de nombreuses péripéties. Mais un sans faute pour Nims et ses amis qui réussirent à gravir les 14 ‘8.000’ ! La tempête sur le Dhaulagiri, quelques sauvetages d’autres expéditions, les conditions très délicates au K2, les embouteillages sur l’Everest, les problèmes diplomatiques avec la Chine pour le Shishapangma… Rien ne lui fut épargné ou presque.

N’en déplaise à grand nombre d’alpinistes professionnels, Nirmal Purja a bien réussi son projet. En 6 mois et quelques jours, l’impossible était devenu possible. Dans les dernières semaines, les sponsors accouraient, bien décidés à gagner un peu de visibilité. Car soudainement, les médias du monde entier s’était intéressé à cet inconnu !

Aujourd’hui, Nims Dai a repris une vie « normale ». Il guide des expéditions et fait des projets pour le futur. Il a notamment évoqué le K2 en hiver. Seul 8.000 à n’avoir jamais été gravi en hiver, le K2 reste un défi pour de nombreux himalayistes.

Illustration © DR

2.4/5 - (20 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.