confinement montagne

Ils évitent le confinement en montagne mais se tuent accidentellement !

Depuis le début du confinement, les préfectures ont clarifié – si besoin était – l’application des règles dans la nature. La règle est simple, toute pratique sportive en pleine nature est contraire à la logique du confinement. Quand bien même cette pratique serait solitaire. Certains ne l’entendent pas de cette oreille et partent en montagne. Combien sont-ils ? Difficile à dire. Mais quelques accidents récents démontrent l’existence du phénomène.

Quatre morts en quelques jours

Dès les premières heures du confinement, un skieur de randonnée faisait une chute mortelle au-dessus des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie). Le 18 mars, un Italien en balade sur les hauteurs de Val Cenis (Savoie) dévissait fatalement. Enfin le 19 mars, une jeune Grenobloise se tuait en descendant le Néron (Isère).

Vendredi 27 mars, un saisonnier vendéen de 28 ans a disparu à proximité de la commune d’Aragnouet (Hautes-Pyrénées). La CRS Pyrénées a retrouvé son corps sans vie le lendemain. Il était parti en direction d’un sommet voisin. Au chômage, il travaillait auparavant dans un restaurant de Piau-Engaly comme le rappelle La Dépêche du Midi.

Des incivilités qui ne finissent pas toujours aussi mal

Ces exemples tragiques ne doivent pas occulter tous les cas de promeneurs ou skieurs verbalisés par les forces de l’ordre. Ces derniers sont rentrés sains et saufs mais avec une amende de 135 Euros. A l’image de cette famille découverte par les gendarmes de Savoie du côté des Saisies. Dans un premier temps, ses membres avaient préféré continuer leur promenade plutôt que d’obéir aux gendarmes. La scène, racontée par les gendarmes sur Facebook, vaut le détour (voir ci-dessous).

Hier lundi 31 mars, ce sont les gendarmes de Jausiers qui découvraient un grimpeur en plein milieu d’une falaise. Le rappel est clair : « Nous vous rappelons que les activités en montagne sont interdites. Les comportements irresponsables de ce type mobilisent notre énergie et peuvent conduire, si des blessures devaient survenir, à priver une personne infectée d’un lit qui pourrait la sauver. »

Illustration © Secours en montagne

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Une réflexion sur « Ils évitent le confinement en montagne mais se tuent accidentellement ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *