cristaux roche cristallier

Cristallier, la fièvre de l’or rose, vient de paraitre !

Les Editions Guérin viennent de publier Cristallier, la fièvre de l’or rose. Un ouvrage richement illustré signé Jean-Franck Charlet qui raconte des siècles de chasse aux cristaux. Des sommets des Alpes à l’Himalaya, il nous emmène dans un voyage passionnant en quête de ces « diamants cachés à fleur de paroi ». Il nous guide tout au long d’une vie, sa vie, animée par la passion du « feu pris dans la pierre ».

Rendez-vous en plein centre de Chamonix pour débuter cette aventure. Sur la place Balmat, arpentée par touristes désœuvrés et alpinistes préparant leur course du lendemain, il faut lever la tête. Le bâtiment de la banque Laydernier porte encore l’enseigne d’une boutique historique. Celle de Venance Payot qui ouvrit ici une échoppe de cristaux. C’était au cœur du XIXème siècle. « Au cristal de roche » peut-on encore lire en lettres dorées. Vestiges d’une époque lointaine où les cristaux étaient incontournables chez les visiteurs en mal de souvenirs. S’ils ont été depuis remplacés par des marmottes en peluche Made in China, et cette boutique spécialisée par une banque, les cristaux continuent de susciter l’intérêt des connaisseurs.

Des passionnés, bien souvent collectionneurs, qui sillonnent le monde en quête de la pièce rare. Jean-Franck Charlet, dont le patronyme est celui d’une puissante lignée de guides de haute montagne, est de ceux-là. Depuis son plus jeune âge, il parcourt la montagne en quête d’une anfractuosité vierge de toute visite humaine. Un « four » qui pourra révéler quelques merveilles.

Des cristalliers du XVIIème siècle à aujourd’hui

Dans Cristallier, la fièvre de l’or rose, Charlet nous raconte l’histoire des ces hommes, de simples paysans, qui partaient en montagne en quête de cristaux dès le XVIIème siècle, et peut-être avant. A cette époque, ils ne côtoyaient guère que quelques chasseurs. De glaciers en parois, ils allaient devenir des montagnards aguerris, les premiers guides de haute montagne étaient cristalliers. Au-delà de ce flashback séculaire et d’explications scientifiques sur la formation des fameux cristaux, l’auteur nous raconte son parcours. Un voyage au cœur de l’Histoire de l’alpinisme.

En scrutant une paroi, comment ne pas repenser à cette journée de 1969 où le légendaire Reinhold Messner menait une ascension historique en solitaire dans la face nord des Droites. Aux sorties en montagne en compagnie du célèbre Gaston Rebuffat. Ou aux copains qui entre deux chasses aux cristaux partent ouvrir des voies à 8.000 mètres en Himalaya aux côtés de Doug Scott ou Alex McIntyre. Mais il n’y a pas que la légende et la joie de découvrir des filons dans les parois. Il y a aussi l’apprêté de la montagne, les drames qui emportent les compagnons de cordée, les jalousies. Des accusations de dégradation de sites naturels, des courses poursuites avec les gendarmes et de longs procès. La vie n’est pas un long fleuve tranquille pour les cristalliers.

Et bien sûr, ici encore plus qu’ailleurs, il y a les bouleversements du climat. Les parois qui s’écroulent, les glaciers qui reculent, la neige qui fond. Et en lot de consolation face à ces modifications irréversibles du milieu montagnard, on voit se découvrir de nouveaux filons de cristaux. Jusqu’alors cachés sous la glace, ils deviennent subitement accessibles laissant présager des découvertes fascinantes. Les nouvelles générations de cristalliers peuvent préparer marteaux et burins, la partie n’est pas finie.

Cristallier, la fièvre de l’or rose, Jean-Franck Charlet, Editions Guérin, 39,90 € | Disponible chez votre libraire ou en commande en ligne.

Illustrations © Pixabay

4.4/5 - (9 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.