glaciers reculent

Les glaciers de la planète reculent de plus en plus vite !

Une étude britannique basée sur des données satellitaires et des modèles numériques s’est intéressée aux glaciers de la planète, et à leur recul. Elle vient d’être publiée.

D’après une étude publiée cette semaine dans The Cryosphere (lien en anglais) et menée par des chercheurs britanniques, les glaciers de la planète ont accéléré leur fonte de manière spectaculaire dans les dernières décennies. L’étude révèle notamment « que la Terre a perdu 28 billions de tonnes de glace entre 1994 et 2017. Soit l’équivalent d’une couche de glace de 100 mètres d’épaisseur couvrant l’ensemble du Royaume-Uni ». Ce sont des données satellitaires qui ont permis de réaliser ces mesures.

Recul des glaciers : un taux de perte de glace en augmentation

Le taux de perte de glace a augmenté sur la période. De « 0,8 billion de tonnes par an dans les années 1990 à 1,3 billion de tonnes par an en 2017 ». Si les plus gros volumes proviennent des calottes glaciaires du Groenland et d’Antarctique, les glaciers de montagne ne sont pas en reste. L’étude s’est notamment intéressée à quelques « 215.000 glaciers de montagne » répartis sur tous les continents. Quelques « 6,1 billions de tonnes de glace » ont ainsi été perdus en montagne, au cours de la période. Une perte terrestre attribuée principalement au réchauffement de la température atmosphérique. Si ces volumes de glace ne sont évidemment pas très parlant, les conséquences le sont beaucoup plus.

Lire aussi : Ils cultivent des glaciers pour faire face au réchauffement climatique

Un impact local (sur la ressource en eau) et global (l’élévation du niveau des océans)

Inès Otosaka, co-autrice du rapport, rappelle qu’ « en plus de contribuer à l’élévation moyenne du niveau de la mer, les glaciers de montagne sont également essentiels en tant que ressource en eau douce pour les communautés locales  ». Moins de glace, c’est de moins en moins d’eau pour des millions d’habitants de la planète. Les pertes de glace terrestre ont aussi occasionné une élévation du niveau des océans de 35 millimètres (3,5cm). Ce résultat peut paraitre anodin voire dérisoire. Mais l’étude rappelle qu’ « on estime que pour chaque centimètre d’élévation du niveau de la mer, environ un million de personnes risquent d’être déplacées des terres basses ».  

Illustrations © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *