4 expéditions au K2 hiver 2020 2021

Pas moins de quatre expéditions au K2 cet hiver : du jamais vu !

Alors que l’expédition polonaise et le projet russe d’Alex Abramov ont choisit l’hiver 2021-22, ce sont quelques 4 expéditions qui pourraient se dessiner cet hiver 2020-21 sur le K2. Dernier 8.000 à n’avoir jamais été gravi en hiver, le K2 et ses 8.611 mètres suscite toutes les convoitises !

Le camp de base du K2 n’aura jamais été aussi animé en hiver que dans quelques semaines. Car ce sont quatre équipes qui convoitent ce sommet mythique, dernier Graal de l’alpinisme hivernal de très haute altitude. Alors quelles sont ces quatre expéditions à prendre le chemin du K2 ?

Seven Summit Treks : la grosse artillerie !

Depuis plusieurs semaines, on sait que Seven Summit Treks prépare une expédition commerciale. Une bonne partie du matériel a d’ores et déjà été livré au camp de base. L’opérateur népalais, leader sur le marché des expéditions, a sorti les grands moyens. Réussissant notamment à convaincre le catalan Sergi Mingote pour diriger les opérations de grimpe. Une équipe de sherpas très expérimentés vient renforcer les chances de cette expédition même si le niveau des membres (des clients) est assez disparate.

Ali Sadpara, le local de l’étape

En parallèle de cette équipe majeure (en nombre de grimpeurs comme en moyens), le Pakistanais Ali Sadpara a laissé entendre qu’il pourrait également s’attaquer au K2. A ses côtés, son fils mais aussi l’Islandais John Snorri seraient de la partie. Sadpara a déjà de belles expériences sur les 8.000 en hiver, notamment au Nanga Parbat. Quant à Snorri, il était l’hiver dernier au K2 et sa pugnacité était unanimement reconnue. Face à cette équipe en partie pakistanaise, c’est une autre nation himalayenne qui se prépare : le Népal.

Mingma Gyalje, le retour des sherpas

Mingma Gyalje Sherpa, déjà organisateur de l’expédition de l’hiver dernier au K2, est de retour. Avec une équipe 100% sherpas. Pas d’autres nationalités représentées, et surtout pas de clients « quand on grimpe avec des clients, il y a trop de responsabilités et de challenges » expliquait-il à Alan Arnette (lien en anglais). A ce stade l’équipe est composée de trois sherpas très expérimentés. Mingma lui-même avec ses deux sommets du K2, ses 5 Everest et ses 14 autres sommets gravis à plus de 8.000 mètres. Mais aussi son expérience en hiver sur le Lhotse en 2006 ou au K2 l’hiver dernier.

A ses côtés Dawa Tenzing Sherpa qui peut se vanter de 33 expéditions à plus de 8.000 mètres et de belles expériences en hiver, lui aussi sur la redoutée face sud du Lhotse. Kilu Pemba Sherpa vient compléter le groupe, il était déjà là l’hiver dernier et a déjà atteint des sommets de plus de 8.000 mètres une petite vingtaine de fois. Mingma G. Sherpa veut réussir ce sommet pour adresser un message d’espoir aux communautés népalaises et pakistanaises touchées de plein fouet par l’arrêt du tourisme dans ces régions de montagne. Seul hic, le manque de financement qui pousse l’équipe de sherpas à lancer un nouveau financement participatif.

Nims et son parapente, la rumeur qui enfle

Ovni dans l’univers de l’himalayisme, l’ancien Gurkha Nirmal Purja, alias Nims Dai, pourrait lui aussi être présent au K2 cet hiver. Il a occupé le devant de la scène l’an dernier en décrochant un record que personne ne pensait atteignable. Gravir les 14 sommets de plus de 8.000 mètres en seulement 6 mois et 6 jours. Durant ce projet, il avait notamment atteint le sommet du K2 au terme d’un suspens insoutenable. Les conditions cet été là étaient telles que nombre d’expéditions avaient abandonné. Mais il a tenu bon et est allé au sommet. Cet été, on a pu l’apercevoir s’entrainant à la pratique du parapente dans les Alpes. La rumeur grandissante est qu’il pourrait gravir le K2 cet hiver pour le descendre en parapente. Un défi hors du commun, l’aérologie hivernale du K2 étant sacrément tourmentée. Il n’a d’ailleurs pas caché depuis son record que l’hivernale au K2 était un objectif qui l’intéressait.

Une chose est sûre, si 4 expéditions sont présentes au pied du K2 et sur ses pentes, elles devront apprendre à travailler ensemble. On se souvient de la concurrence contre-productive qui régnait durant l’hiver 2018-2019, alors même qu’il n’y avait que deux équipes !

Illustrations © Svy123 CC BY-SA 3.0

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *