Trek du Camp de Base de l’Everest : un classique

Le Trek de l’Everest ou Trek du Camp de Base de l’Everest est l’un des plus connus au monde. De facto il est assez fréquenté, mais il reste un itinéraire exceptionnel qui traverse des paysages incroyables. La culture de la vallée du Khumbu a été profondément modifiée au fil des décennies d’exploitation touristique mais certains villages ont su garder une forme d’authenticité. Attrapez une bonne paire de chaussures, on décolle.

Paris – Katmandou

Tout commence à Katmandou, la capitale du Népal. C’est là, au croisement des rivières Bagmati et Bishnumati, à quelques 1.400 mètres d’altitude que votre voyage commence. Pour venir jusqu’ici, les vols directs sont rares. Il vous faudra faire escale quelque part : en Turquie, dans un pays du Golfe Persique, en Inde ou même en Chine. Dans ces conditions, comptez une quinzaine d’heures pour relier Paris à Katmandou. Si vous vous y prenez suffisamment en avance, vous pourrez vous en sortir pour 500 à 700 € le billet aller-retour.

Katmandou Népal
Temple de Pashupatinah à Katmandou

Pour ce trek, mieux vaut choisir le printemps ou l’automne, histoire de ne pas affronter les difficultés liées à la mousson.

Katmandou – Lukla

Si vous êtes arrivés à Katmandou dans le confort feutré d’un avion d’une grande compagnie du Golfe, la suite de vos aventures aériennes va être radicalement différente. Trente minutes de vol suffisent pour se poser sur l’un des aéroports les plus impressionnants du monde. Le billet pour Lukla coûte entre 150 et 250 € mais il est assez souple et peut être modifié. Et il y a pas mal de vols. La seule compagnie Yéti Airlines propose 8 vols quotidiens. A une condition… que la météo soit d’accord. Il peut se passer plusieurs jours sans qu’un seul avion n’atterrisse sur la piste située à quelques 2.800 mètres d’altitude.

Si vous voulez vous éviter le vol (parce que phobique ou budget serré), vous pouvez prendre un bus jusqu’à Jiri puis débuter votre Trek. Il vous faudra alors ajouter 5 jours pour rallier Lukla. Le bus monte parfois plus haut, en fonction de l’état de la piste, mais rien n’est moins sûr.

Piste Lukla
Approche finale, aéroport de Lukla

Namche Bazar

Il ne faut pas bien longtemps (1 à 2 jours) pour arriver à Namche depuis Lukla. Environ 650 mètres de dénivelé pour cette première étape qui permet d’atteindre la capitale du pays sherpa. Le début se fait tranquillement dans les rizières puis le chemin grimpe un peu plus sévèrement. Quelque part sur le chemin, il est possible d’apercevoir l’Everest. Mais rares sont les trekkeurs qui ont cette chance, les nuages sont souvent au rendez-vous…
Namche est idéal pour une première pause afin de vous acclimater correctement à l’altitude. Vous pourrez y visiter le Musée Sherpa et si vous êtes là le samedi matin, faites un tour par le marché. Grand choix de matériel de montagne, avec son lot de contrefaçons venues tout droit de Chine.

Namche Bazar
Namche Bazar

Pour vous tenir en forme, vous pouvez grimper de quelques centaines de mètres pour atteindre Khumjung. De là, point de vue sur l’Ama Dablam (6.856m)  tout proche. En y regardant à deux fois, vous apercevrez aussi le sommet de l’Everest qui se détache au-dessus de l’horizon. A Namche, vous êtes à la moitié de la montée vers le Camp de Base de l’Everest.

Le Camp de Base de l’Everest

Bien que progressivement acclimaté, vous allez ralentir les jours suivants, l’altitude se faisant sentir. Dès le lendemain, l’altimètre est formel : les 4.000 mètres sont dépassés. Il est possible de s’éloigner du chemin principal pour quelques digressions dans la montagne mais dans ce cas, il vous faudra compter un peu plus de temps pour arriver à destination. Le jour suivant, nuit à Lobuche, à quelques 4.900 mètres. Ensuite c’est la montée jusqu’à Gorak Shep à plus de 5.100 mètres.

De là, deux options s’offrent à vous. Rejoindre le camp de base ou grimper jusqu’au sommet du Kala Pattar. La première option est plus light en dénivelé mais marcher dans cette moraine est assez fatigant. La vue depuis le camp de base étant assez décevante, mieux vaut tenter la deuxième option. 500 mètres de dénivelé séparent Gorak Shep du Kala Pattar mais la vue au sommet vaut cet effort. L’Everest, le Lhotse, le glacier du Khumbu. Si le temps est dégagé, le panorama est sans égal.

Trek de l'Everest
Vue sur l’Everest depuis le sommet du Kala Pattar

Le retour se fait par le même itinéraire, à une vitesse un peu plus élevée !

Seuls ou accompagnés ?

Vous pouvez voyager seuls dans la Vallée du Khumbu, avec votre sac à dos. Il est également possible de laisser un porteur vous délester de vos affaires les plus lourdes. Enfin, vous pouvez choisir la version plus luxueuse, organisée de A à Z. Les prix s’en ressentent évidemment. Avec une moyenne de 20 € par jour pour se nourrir et se loger, la version « seul sans l’aide de personne » semble très avantageuse. Evidemment, l’écart de prix avec le voyage vendu par les Tour Operators et les Agences de Voyage françaises est important. A titre d’exemple, le trajet décrit ici est vendu près de 3.000 € par Terres d’Aventure, en incluant le vol international. A chacun sa conception du voyage, et à chacun son budget.

Coucher de soleil sur l’Everest

Si vous montez au Kala Pattar dans l’après-midi, vous pourrez assister au coucher du soleil sur l’Everest.

D’autres idées de trek en Himalaya : Découverte du Mustang | La rivière gelée | Le camp de base du Kanch’ | Le Grand Tour du Manaslu

Illustrations Trek de l’Everest : Katmandou : PixaBay | Lukla © Reinhard Kraasch | Namche © Sudan Shrestha | Kala Pattar © Markrosenrosen | Camp de base © Ilker Ender

 

Trek du Camp de Base de l’Everest : un classique
4 (80.5%) 40 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here